Comment choisir un point d’ancrage ?

Choisir un point d’ancrage ce n’est pas juste sélectionner l’objet solide le plus proche auquel vous pouvez attacher votre longe. Comprendre les forces auxquelles les points d’ancrage doivent résister, le type de point d’ancrage auquel votre longe peut être attachée en toute sécurité et le type de travaux que vous allez devoir exécuter sont tous des éléments essentiels de la sélection d’un point d’ancrage approprié. Trop de gens prennent cela pour acquis et estiment que le simple fait d’être “attaché” à quelque chose est suffisamment sûr.

 

Les accidents se produisent lorsque des personnes sont attachées à des points d’ancrage qui ne sont pas assez résistant, ou que le point d’ancrage n’est pas utilisé correctement.

Votre personnel doit comprendre ce qu’est un point d’ancrage approprié et si aucun n’est disponible il faut que vous leur en procuriez un.

Structures existantes

Avec l’habitude d’utiliser les poutres structurelles en acier, il sera difficile de plaider en faveur de l’utilisation d’un autre élément comme point d’ancrage. Pour que le point d’ancrage soit sécurisé, il doit résister à une force de 10 Kn durant 3 minutes. Maintenant, voici un petit test. Demandez à n’importe qui sur un chantier quels sont les critères pour qu’un point d’ancrage soit sécurisé.

Ceux qui ne le savent pas ne peuvent pas décider de la partie de la structure à choisir. Néanmoins, s’il vous reste quelqu’un qui connaît les critères, demandez-lui quelles parties de la structure répondent à ces critères. Beaucoup ne sauront pas vous répondre.

À part un ingénieur qui a passé en revue certaines spécifications et effectué certains calculs, la plupart des gens ne sauront pas ce qui peut ou ne peut pas répondre aux exigences d’un point d’ancrage sécurisé. Les poutres en acier sont quasiment la seule option qui peut être choisie au hasard. Mais comme pour toutes les autres options, le point de fixation doit encore être approuvé par un ingénieur et vous devrez vous assurer que vous disposez du bon équipement avec lequel vos employés se sécuriseront. Qu’il s’agisse d’un ancrage serre-poutre ou de tout autre système conçu spécifiquement, chaque pièce doit être vérifiée pour être sûr qu’il n’y a pas de détérioration. Il suffit d’une défaillance d’un seul composant pour que l’ensemble du système soit compromis.

Dispositifs spécifiques

L’une des meilleures choses à faire est d’acheter un dispositif de sécurité spécifiquement conçus à cet effet. Il en existe différents types : lignes de vie horizontales, points d’ancrage mobiles et points d’ancrage installés de manière permanente, pour n’en citer que quelques-uns. Chacun avec ses propres avantages et inconvénients.

Les lignes de vie horizontales sont fantastiques une fois qu’elles sont en place. La phase de conception peut prendre un peu de temps et de tels systèmes peuvent être coûteux, mais ils laissent la liberté de mouvement aux travailleurs, ils peuvent être personnalisés pour n’importe quelle configuration et peuvent être installés pour minimiser ou éliminer les longes sur la surface de travail (risques de trébuchement).

Cependant, elles ne sont pas mises en place rapidement et ne doivent pas être installées par une personne qui n’a pas une formation approfondie dans ce domaine (heureusement, de nombreux fournisseurs offrent ce service). Les lignes de vie horizontales prennent du temps – de la conception à l’installation, en passant par la formation à leur utilisation. C’est un équipement qui doit être réfléchi à l’avance et qui est probablement plus réaliste pour des projets à long terme ou des installations permanentes. Par exemple, un couvreur qui se rend sur un toit pour effectuer une tâche rapide d’une journée ne montera probablement pas une ligne de vie, mais s’il faut entretenir fréquemment les installations sur le toit, une ligne de vie est peut-être la solution.

Les points d’ancrages temporaires sont une autre option. Il existe différents types de systèmes, par exemple les points d’ancrages auto-portants à contrepoids tels que le Weightanka. Les points d’ancrage temporaire peuvent vous fournir une solution technique pour vous aider lors d’interventions de courte durée ou irrégulières. Ces systèmes sont conçus de manière à ne pas nécessiter de pénétration de la toiture. L’installation est simple et rapide. Transportez simplement les différents composants sur site, assemblez-les, attachez-vous dessus et vous êtes prêt. Il existe d’autres options pour les couvreurs et les corps de métier similaires, qui peuvent se fixer directement sur les tôles de toit. Pour presque toutes les utilisations, un ancrage temporaire peut être trouvé.

Les points d’ancrage permanents constituent également une solution viable. Contrairement à leurs homologues temporaires, ces systèmes sont conçus pour pénétrer dans le toit et se fixer à la structure en acier afin qu’ils soient laissés en place une fois installés. Ceux-ci conviennent aux situations dans lesquelles vous savez exactement où votre travail va se dérouler, car les travailleurs seront limités à un rayon défini autour de ce point d’ancrage. Pour les travaux qui auront lieu à différents endroits en dehors de ce rayon, plusieurs points d’ancrage ou une ligne de vie horizontale devront être installés. Si vous coulez du béton, vous pourrez éventuellement envisager l’utilisation des sangles d’ancrages pour béton qui seront intégrées directement dans le béton et qui seront ensuite coupées une fois le travail terminé.

Formation

Comme toujours, en matière de protection contre les chutes, aucun dispositif ne fonctionnera si vos employés ne sont pas correctement formés. Si vous utilisez un point d’ancrage mobile, les travailleurs doivent bien comprendre son fonctionnement, son assemblage, le nombre de personnes pouvant l’utiliser simultanément et la manière dont il convient de s’y attacher correctement. Le simple fait de remettre du matériel à des ouvriers sans leur apprendre à l’utiliser est non seulement une violation des règles de sécurité, mais aussi une source de danger potentiel. Prenez le temps de vous assurer que vos employés sont correctement formés.

En fin de compte, la sélection du point d’ancrage n’est pas une décision simple qui peut être prise “à la volée” sur le terrain. Comme toutes les solutions de protection contre les chutes, la sélection du point d’ancrage doit être envisagée lors des étapes de planification du chantier. Sinon, vous pouvez être sûr que les employés travailleront sans protection ou ne seront pas suffisamment protégés. Ne laissez pas la vie de vos employés livrée au choix du hasard. Planifiez leur sécurité.

 

Auteur : PROTECTIONDIRECTE.FR

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.