Comment obtenir un état optimal de vos lieux de travail ?

Pour certains, le mot « nettoyage » ne signifie que laver les différents planchers et les surfaces, enlever la poussière en un mot faire le ménage. Or obtenir un état optimal de vos lieux de travail signifie beaucoup plus que cela. Le nettoyage est crucial pour obtenir des lieux de travail sûrs. Il peut aider à la fois empêcher des blessures et à améliorer la productivité et le moral. De la même manière il donne une bonne première impression aux visiteurs de vos installations. La pratique doit concerner tous les lieux de l’entreprise. Tous les programmes efficaces de sécurité de lieu de travail doivent incorporer une composante de ménage, et chaque travailleur doit en jouer un rôle. Dans cet article, je vous donne quelques conseils pour obtenir un état optimal de vos lieux de travail.

1. Eviter les glissades et les chutes

slippery

Tous les lieux de travail doivent être maintenus propres et sec et dans un état sanitaire irréprochable. La logique qui doit vous animer est : « Dès que des processus humides sont employés, des processus d’assainissement doivent être mis en œuvre ». Et pour arriver à ce résultat, c’est dès la conception des lieux de travail que la sélection des matériaux doit être en adéquation avec les futures conditions d’utilisation. Car certains types de sols (plancher en bois, moquette, etc..) ne sont clairement pas indiqués ou ne supportent pas des conditions d’utilisation industrielles. A partir de là, élaborez et mettez en application les procédures de ménage utilisant les décapants appropriés. Pour aider à empêcher le glissement, les incidents et les chutes, voici quelques recommandations :

  • Reportez et nettoyez toutes les flaques,
  • Faites réparer chacune des fuites,
  • Maintenez les bas-côtés et les sorties libres,
  • Installez des miroirs et des panneaux d’avertissement pour aider à identifier les lieux de glissades fréquentes,
  • Remplacez les planchers usés, abimés ou endommagés,
  • Fournissez des caillebotis et des plateformes surélevées lorsqu’il est impossible d’éliminer les liquides.

Chaque lieu de travail doit être exempt de projection de poussières ou de produits.

2. Chassez la poussière

dust

Chassez toute accumulation sur chacune des surfaces à l’intérieur de votre lieu de travail. La personne chargée de la sécurité au travail doit traquer la poussière sur le lieu de travail et la considérer comme un nouveau problème à résoudre. L’identification des secteurs à risque, planifier la réalisation du nettoyage et la mise en place de procédure sont autant de tâches indispensables à mettre en place dans votre chasse.

A noter que l’accumulation de poussière peut également affecter la durée de vie d’un équipement la qualité des produits.

3. Evitez les matériaux collants

stuck.gif

Mise à part, les préconisations spécifiques de type radioprotection, les matériaux collants sont à proscrire. Les tissus, tapis ou autres surfaces collantes sont des nids sont par définition des pièges à poussières. Évitez de mettre des tapis collants sur les lieux de passage ainsi que les surfaces de chantier.

4. Prévenez la chute des objets

La prévention des chutes d’objets n’est pas compliquée mais elle constitue un travail continue de veille et de vérification. Rappelons quelques principes de base : empilez des boîtes et des matériaux directement et en bas pour les préserver de chuter, placez les objets lourds sur les étagères inférieures. Ces actions éviteront à vos collègues de craindre des chutes d’objets lorsqu’ils marchent dans votre entreprise.

5. Rangez ce fouillis

angels trash.gif

Un lieu de travail encombré peut entrainer des blessures tout simplement parce que les travailleurs ont moins d’espace pour se déplacer. Quand un secteur est encombré, vous allez inévitablement recenser des griffures et des coupures. Après utilisation des matériaux et produits, débarrassez-vous de ceux qui ne sont plus nécessaires. Maintenez les lieux de passage, les escaliers, les sorties de secours, les panneaux électriques et les portes dégagés. Et n’oubliez pas de vider les containers de déchets avant qu’ils ne débordent.

6. Fixez une fréquence de nettoyage

cleaning 3.gif

Pour fixer la bonne fréquence de ménage dans vos locaux, commencez par déterminer vos volumes de déchets en termes de débris, de poussières, sacs, etc. Cette évaluation du volume de déchets produits dans un temps donné de vie sur votre lieu de travail déterminera automatiquement la fréquence du ménage nécessaire pour maintenir un état optimal de vos lieux de travail. Votre organisation pour obtenir un état optimal doit reposer sur un mix d’opérations de nettoyage profond et d’autres opérations nettoyage plus fréquentes et plus légères.

7. Ecrivez et diffusez vos règles

rules.gif

La politique de ménage doit être écrite et diffusée le plus largement possibles aux équipes de votre site. Les protocoles écrits doivent spécifier quels décapants, outils et méthodes doivent être employés. C’est pourquoi il est important, comme pour toute politique d’ailleurs, d’impliquer dans la rédaction les intervenants qui feront et ceux qui bénéficieront du ménage. Ainsi tout le monde prendra conscience de l’importance et des implications nécessaires au maintien optimal des lieux de travail.

Tous les employés devraient participer au ménage, particulièrement en gardant leurs propres zones de travail rangées et propres. La tenue d’un chantier est un élément dans la gestion des risques d’une activité. Avant chaque fin d’un poste, les intervenants inspectent et nettoient leurs espaces de travail et enlèvent les matériaux inutilisés. Cette implication peut réduire le temps nettoyage qui vous sera nécessaire plus tard.

Et vous ? Par comment maintenez vous un état optimal de vos lieux de travail ? N’hésitez pas à les partager en commentaires.

 

2 pensées sur “Comment obtenir un état optimal de vos lieux de travail ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :