Comment reconnaître un employé au bon comportement Sécurité ?

Dans la continuité de l’article pour déterminer si vos salariés sont bien impliqués dans la Sécurité, je vous propose un nouvel article sur le comportement Sécurité. La garantie et l’amélioration de la qualité de vie au travail de vos collaborateurs est une raison essentielle pour maintenir un milieu de travail sécurisé et productif. La prévention des accidents est également importante pour les organisations sur le plan financier. Les accidents du travail sont coûteux en termes d’assurance, d’équipement et de biens. Les enquêtes d’accident nous démontrent que de nombreux facteurs contribuent à ces événements. Cela dit par expérience nous constatons que certaines personnes sont plus susceptibles que d’autres d’agir de façon dangereuse au travail.

Caractéristiques d’un bon comportement Sécurité

Il n’est pas surprenant que les personnes qui se comportent naturellement de façon dangereuse soient aussi celles qui sont responsables de la plupart des presqu’accidents et évènements liés à la sécurité au travail. Par exemple, dans le secteur du transport, 20 % des conducteurs sont responsables de près de 80 % de tous les accidents de la route. Cette règle 80/20 s’applique à de nombreuses industries pour les accidents et les blessures.

Cela nous amène donc à nous demander comment identifier ces personnes. Qui sont ces personnes qui sont lus susceptibles de se comporter de façon dangereuse ? Voici les 3 caractéristiques pour prédire les incidents et les blessures professionnels et qui déterminent les bons comportements sécurité d’un salarié :

  • Garde le contrôle : Il maintient un contrôle émotionnel en cas de stress ou d’échéances importantes.
  • Est conscient de son environnement de travail : Il porte une attention aux détails, et a pris conscience des dangers les plus immédiats à son activité ou son chantier.
  • Suit les règles : Attitude à l’égard du respect des règles.

Le comportement Sécurité à risque est lié à un niveau de confort avec le risque trop élevé. Ce qui se traduit par une impulsivité ainsi qu’une recherche de sensations fortes dans les situations professionnelles.

Bien que certains de ces traits puissent vous sembler familiers, il est important de comprendre qu’ils peuvent être développés au profit de votre main-d’œuvre. Une organisation peut réduire les taux de blessures résultant de ces traits de deux façons.

Identifier les comportements dangereux en amont

I am the danger

Dans un premier temps pour identifier les personnes avec un profil ou un comportement Sécurité à risque élevé. Pour cela réalisez des tests préalables qui permettent d’évaluer les probabilité d’accident avec une certaines habitude dans la prise de risque et une accoutumance au risque. Ce filtre vous permettra d’identifier les profils à cibler dans vos actions. En général, l’objectif serait d’identifier les candidats dangereux à l’aide d’une combinaison de facteurs. En gardant comme objectif de bien cibler le petit pourcentage de personnes qui pourraient être responsables d’un grand pourcentage d’accidents.

Engager les employés ciblés

Ok you are hired

Après que l’identification des employés actuels qui présentent un risque plus élevé , vous pouvez passez à l’action. L’identification va vous a aider à déterminer sur quoi concentrer leur perfectionnement. Notamment pour la formation en matière de sécurité qui doit être centré sur l’encadrement du personnel ciblé. Cela sensibilise les employés actuels à leurs vulnérabilités. La prise de conscience fournit également des outils pour créer des stratégies de sécurité personnelle qui réduisent leur exposition aux risques professionnel. En gardant ces caractéristiques et ces solutions à l’esprit, votre organisation réussira à prendre des décisions éclairées. Les bonnes décisions de ce type permettront d’améliorer la sécurité au travail. Une équipe de travail formée et axée sur ses caractéristiques de sécurité internes aura moins d’expositions et moins d’incidents liés à la sécurité. C’est l’avenir de la sécurité personnelle sur le lieu de travail, rendre la sécurité personnelle.

Pour aller plus loin, voici un document de L’OPPBTP : BONS COMPORTEMENTS
PRÉVENTION POUR LES SALARIÉS

Et vous comment déterminer vous qui de vos employés a les bons comportements Sécurité ?


Une réponse

  1. Henri dit :

    Hello !

    Cette « règle » des 80/20 n’est pas une règle, c’est juste le constat empirique d’une répartition plutôt naturelle si j’ose dire de certaines données. Ça me rappelle la notion de « poly-accidentés » qui est rarement pertinente. Le contraire de cette réparation approximative de 80/20% serait de constater que tous les salariés d’une entreprise ont généralement le même nombre d’accidents sur telle période d’observation assez longue. J’aimerais bien disposer de véritables statistiques significatives en quantités d’accident et durée de collecte) sur l’accidentologie supérieure et durable d’une petite fraction nominativement identifiée d’une fraction réduite de l’effectif d’une entreprise ou plusieurs entreprises…

    Mais plus en amont cette vision du « comportement des employés » induisant les accidents laisse complètement de coté celui de leurs employeurs. Tout en considérant d’emblée que les comportements de certains employés sont « naturellement » dangereux. Le danger c’est donc l’employé plutôt que le travail ? En tant que Préventeur (ascendant ergonomie) je partage difficilement cette posture de pensée.

    Cordialement. Henri.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

commodo ante. Aenean et, mi, mattis sem, venenatis, elit. leo. non
Tweetez
Partagez
Partagez12
%d blogueurs aiment cette page :