Les 11 principaux risques de sécurité lors du travail sur toiture

Un toit est un endroit dangereux où travailler. Il est généralement raide, souvent glissant et parfois instable. Une erreur pourrait signifier une chute de plusieurs mètres et un aller simple aux urgences…

1. Stabilité du toit

Le toit est-il suffisamment solide pour supporter le poids d’une personne ? Les fermes de charpente sont-elles intactes ? Le toit risque-t-il de fléchir à cause des fortes températures estivales ? Vérifiez toujours l’état de la charpente avant de monter sur le toit.

2. Sécurisation et mise en place d’une échelle

Les pieds sont-ils placés fermement sur le sol ? Est-ce que l’échelle est inclinée correctement ? Par exemple, si votre échelle monte de 4 mètres jusqu’à la gouttière, la base de l’échelle doit être posée à peu près à 1 mètre du mur. Respectez toujours un ratio de 4 :1 pour l’inclinaison de l’échelle. Déployer l’échelle de sorte que le sommet se trouve à au moins un 1 mètre au-dessus du bord du toit. Un certain nombre de décès surviennent chaque année en raison d’une échelle mal placée.

3. Conditions météorologiques

La glace, la neige et le vent constituent toujours des dangers sur une toiture. Un toit mouillé devient glissant et dangereux : ne montez pas sur le toit après la pluie ou lorsqu’il y a du vent ou de la neige. Les toits à membrane sont particulièrement glissants dans des conditions humides et doivent être évités dans ces circonstances.

4. Ouverture dans la toiture

Lanterneaux et puits de lumière non protégés, bouches d’aération mal couvertes. Sans protection anti-chute, tous les types d’ouverture sur un toit peuvent être aussi mortels que le bord d’une toiture s’il ne sont pas sécurisés.

5. Être conscient du rebord de la toiture

Avoir toujours à l’esprit l’emplacement du rebord du toit quand vous êtes en train de travailler. Certains employés sont tellement concentrés sur leurs tâches qu’ils oublient où se trouve la bordure du toit.

6. Avoir une formation adéquate

Travailler en toute sécurité sur une toiture ne s’improvise pas, une formation appropriée permet d’éviter des risques de blessures graves pour soi-même et pour les autres. Une formation théorique (réglementation du travail en hauteur, sensibilisation au risque de chute…) et/ou pratique (utilisation des EPI anti-chute et de maintien, installation et bonne utilisation des ancrages de toiture…) est indispensable.

7. Utilisation inappropriée de l’équipement de protection contre les chutes

Un EPI doit être approprié aux risques à prévenir, adapté au travailleur et compatible avec le travail à effectuer. Il faut toujours inspecter vos EPI préalablement à leurs utilisations pour éviter les risques. Par exemple : harnais non ajusté, rampe mal ancrée, cordon trop long ou point d’ancrage faible.

8. Manque de visibilité

De nombreux éléments peuvent bloquer votre visibilité, les lucarnes, les cheminées, les piles de matériaux de construction, les machines et équipements techniques peuvent vous empêcher de percevoir un risque. Fixez votre regard sur le lieu vers lequel vous vous dirigez, de façon à ne pas marcher par accident sur une fenêtre de toit ou vous rendre compte que vous n’aviez pas correctement évalué la distance jusqu’au bord de la toiture.

9. Inclinaison de pente

Le niveau de risque de chute sur une toiture en pente est beaucoup plus élevé que sur une toiture plate. Assurez-vous que la protection anti-chute et les faisceaux de bardeaux sont bien fixés avant de poser le pied sur le toit.

10. Toits à plusieurs niveaux

Ce type de toiture peut donner un faux sentiment de sécurité. Les travailleurs exerçant des activités sur des toits à plusieurs niveaux avec des rebords non protégés doivent impérativement porter des équipements de protection individuel afin d’éviter tout risque de chute.

 

11. Ne jamais travailler sur un toit seul

Une fois sur le toit, vous êtes isolé et en cas d’accident il est peu probable que quelqu’un d’autre se balade sur la toiture et vous trouve. Il est donc indispensable pour votre sécurité de toujours avoir quelqu’un avec vous. De cette façon, si quelque chose arrive à l’un d’entre vous, l’autre peut lui porter assistance ou appeler à l’aide. Sans parler du fait que cette deuxième personne peut simplement remarquer quelque chose que vous n’aviez pas vu – une situation dangereuse qui aurait pu conduire à un accident par exemple.

En résumé

La sécurité des travaux sur toiture est la responsabilité de chaque personne impliquée dans le projet. Le danger est toujours présent, mais l’identification du risque et les mesures de protection contre les chutes peuvent éviter de nombreuses blessures et décès. Lorsque vous portez un harnais, assurez-vous que la longueur de la longe est correcte, assurez-vous que les garde-corps et les protections de lanterneaux sont en place. De nombreux accidents se produisent lorsqu’il n’y a pas de ligne de vue dégagée sur le danger et que vous pouvez tomber à travers un trou. Cet accident survient le plus souvent lorsque la neige recouvre le puits de lumière ou que la toiture est vétuste et mal entretenue.

L’un des dangers les plus meurtriers lors de l’accès sur une toiture est une échelle mal placée. Soit l’angle est incorrect (1 mètre de distance du mur pour quatre mètres de hauteur d’échelle) ou alors le haut de l’échelle n’est pas solidement fixé au toit. L’inspection du travail a signalé plusieurs cas de personnes grimpant sur une échelle avec un paquet sur l’épaule et le changement de centre de gravité a provoqué la chute de l’échelle.

Quelle que soit la situation, la protection anti-chute doit toujours être utilisée en privilégiant la protection collective sur la protection individuelle et une formation ainsi qu’une connaissance pratique de l’équipement de protection individuelle (EPI) permettra de travailler en toute sécurité.

 

Auteur : Protection Directe.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.