Protéger les salariés des bruits dangereux

En France, de nombreux salariés sont exposés à des bruits environnant jugés dangereux.

En plus de contribuer à la perte auditive, un bruit excessif empêche les travailleurs d’entendre les signaux d’avertissement, affecte négativement la communication entre les travailleurs et réduit leur capacité de concentration. 

Si le bruit est parfois impossible à faire disparaître, il est tout à fait possible de le réduire. Voici comment.

 

Sources de bruit sur le lieu de travail

De nombreux lieux de travail ont des zones où le bruit excessif est un problème pour les employés. Certaines des sources les plus courantes incluent :

  • Équipements de fabrication
  • Groupes électrogènes
  • Matériels lourds
  • Véhicules à moteur
  • Marteaux et marteaux-piqueurs
  • Perceuses et autres outils électriques
  • Sirènes
  • Activités de chantier

Contrairement aux changements de température, il est impossible pour l’homme de s’habituer à des niveaux de bruit élevés.

Mais la perte d’audition se produit progressivement, de sorte que souvent, les travailleurs ne s’en rendent pas compte avant qu’il ne soit trop tard.

Trois facteurs contribuent au bruit. Chacun de ces facteurs doit être pris en compte pour déterminer le type d’exposition au bruit que reçoit un travailleur.

  • Intensité ou volume : mesuré par un sonomètre et décrit en décibels (dB)
  • Fréquence : les fréquences les plus dommageables sont comprises entre 3 000 et 4 000 Hz
  • Durée: combien de temps un employé est exposé au bruit

 

Techniques de réduction du bruit

Les dispositifs de protection auditive constituent un élément important de l’équipement de protection individuelle pour les travailleurs dans les environnements bruyants, mais la réduction du bruit est la meilleure stratégie. 

Les techniques de réduction du bruit au travail passe par :

  1. Remplacement du matériel : substitution de matériel bruyant pour une alternative plus silencieuse.
  2. Maintenance des machines : dans certains cas, le simple fait de changer une partie d’une machine peut offrir une réduction significative du bruit.
  3. Entretien de l’équipement : un entretien inadéquat ou insuffisant peut amener les outils et les machines à produire plus de bruit qu’ils ne le devraient.
  4. Introduction de contrôles techniques pour réduire le bruit à des niveaux plus sûrs
  5. Utilisation de contrôles administratifs pour réduire l’exposition au bruit dangereux

Lorsque toutes les mesures de protection collectives sont épuisées, l’employeur doit mettre à disposition des employés des dispositifs de protection individuels.

Il peut s’agir de bouchons d’oreilles ou de casques, à noter que l’équipement de protection doit être adapté au niveaux sonores du lieu de travail.

Il est également important de rappeler que c’est à l’employeur de fournir gratuitement les équipements de protection sonore individuels.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

libero neque. Praesent dictum et, tristique venenatis quis felis mattis ante.
Tweetez
Partagez
Partagez4